+81-43-400-2817

Tout savoir sur Maiko, Geisha et Oiran | Motivist Japan

Une des représentations célèbres de la culture japonaise est la geisha. Devenir une geisha exige beaucoup de formation, de travail et de patience. Dans le passé, seuls les Japonais peuvent devenir une geisha. Cependant, il y avait des enregistrements d’étrangers devenant geisha à Tokyo. À Kyoto, qui est connu pour sa forte présence geisha n’a pas encore de dossier de permettre aux étrangers de travailler dans okiya comme geisha.

Dans cet article, nous aimerions expliquer comment une fille peut devenir une geisha et leur connexion avec Oiran. Avant qu’une fille puisse devenir une geisha, ils commenceraient par Maiko.

QU’EST-CE QU’UN MAIKO ?

Maiko (舞 子) se traduit directement par être un apprenti de geisha et danseuse.

La formation Maiko peut durer jusqu’à 5 ans. La plupart des Japonaises commencent leur formation à l’âge de 15 ans. Il y a beaucoup de choses à considérer quand on devient un Maiko. Au Japon, l’image est tout. En tant que Maiko, vous êtes censé agir d’une manière traditionnelle. La formation pour devenir un Maiko peut durer jusqu’à 6 mois. Ceci est appelé période de préparation. Les filles participant à la période de préparation s’appelle Shikomi san. S’ils réussissent tous les tests dans le délai de 6 mois, alors ils deviennent Maiko et travaillent pour l’Okiya. Okiya est une maison d’hébergement geisha / maison de boisson qui agira comme leur agence de formation. Okiya est dirigé par l’okaasan de la maison. Okaasan (Mère) est le terme utilisé pour la personne qui dirige l’Okiya et gère les Maikos donc agira comme une mère des filles donc, le terme okaasan.

Avant même qu’ils commencent la formation pour devenir un Maiko, l’okaasan de la maison mènera une entrevue pour vérifier si la jeune fille est qualifiée pour subir une formation Shikomi. Si la fille a réussi l’entrevue, elle sera formée pour exécuter des chansons traditionnelles, la danse, jouer des instruments de musique comme shamisen pendant les ozashiki (réunions de geisha) ainsi que d’être en charge de différentes tâches ménagères.

Pour les filles qui ont plus de 20 ans peuvent commencer comme une geisha et sauter d’être un Maiko cependant, il sera jusqu’à l’okaasan sur quand la fille sera à part entière Geiko / Geisha. Geiko est le terme utilisé à Kyoto tandis que Geisha est le terme utilisé à Tokyo.

Pendant la formation, les shikomi san ne sont pas autorisés à appeler ou voir leur famille. Ils peuvent cependant leur envoyer des lettres. Dans le cadre de la formation, shikomi san sera jumelé avec leur Oneesan (sœur) qui agira comme leur mentor pendant la formation. Shikomi san d’autre part aidera l’oneesan avec le maquillage et la préparation des vêtements chaque fois que l’oneesan ira à l’ochaya (maison de thé) pour effectuer. Maiko est le terme utilisé à Kyoto tandis que Hangyoku est le terme utilisé dans la région de Tokyo.

COIFFURE

Pendant qu’ils sont en formation, un Maiko n’utilise pas de perruques. Ils utilisent leurs propres cheveux et le style selon leur niveau. Il est appelé Nihongami (日 本 髪). Pour les débutants, ils vont commencer par wareshinobu. Maikos ne peuvent pas laver leurs cheveux pendant une semaine pour maintenir leur coiffure. Ils ajoutent généralement quelques ornements sur leurs cheveux appelés kanzashi (簪) pour compléter le look.They utilisent un oreiller spécial quand ils dorment pour maintenir sa forme.

VÊTEMENTS

Un maiko porte un kimono tissé. Le style de kimono devrait montrer classe et élégance. Un maiko posséderait 10-15 pcs de Kimono qui est approprié pour chaque saison. Si un maiko fait partie d’un Okiya, ils auront un kamon de son propriétaire Okiya sur leur obi (ceinture) qui est presque pieds longueur.

Leurs chaussures s’appelle Okobo. Normalement 5 à 6 pouces de haut fait d’arbres paulownia. Les filles de plus de 160 cm sont considérées comme étant trop grandes et peuvent être rejetées lorsqu’elles présentent une demande en tant que Maiko.

 

MAQUILLAGE

Credits to Patrick, owner of IG: @mykyotophoto for giving us permission to use the photo

 Ils portent normalement le fond de teint blanc avec de minces sourcils, des ombres rouges et de minuscules lèvres rouges. Ils utilisent bintsuke-abura comme base de sorte que la fondation blanche peut coller au visage plus longtemps. La fondation blanche est appelée Kabuki Oshiroi ( )Kona oshiroi ( est utilisé sur le dessus de la pâte de base. Pour les lèvres, Maikos ne peut porter du rouge à lèvres que sur une petite partie de leur lèvre. Ils utilisent la couleur blanche comme fondation car il reflète magnifiquement la nuit surtout pendant les premiers jours où l’électricité n’est pas commune et les gens utilisent seulement des bougies pour éclairer leurs maisons.

Toute la peau visible est peinte, laissant une forme de montagne inversée sur la nuque.

 

TÂCHES D’UN MAIKO

Un Maiko devrait subir et réussir la formation avec leur Okiya choisi.

L’okiya les soutiendra avec tout, y compris le logement, les vêtements, le maquillage et la nourriture, c’est pourquoi la formation est rigoureuse. Le montant dépensé par l’Okiya sera payé une fois que le Maiko commence à travailler dans les salons de thé. Tout son revenu ira directement à l’okaasan et une petite allocation leur sera accordée pour les dépenses quotidiennes.

Après avoir terminé leur formation (dure habituellement 5 ans), les Maiko deviennent officiellement des Geiko ou des Geisha.

 

QU’EST-CE QU’UNE GEISHA ?

Credits to Patrick, owner of IG: @mykyotophoto for giving us permission to use the photo

 Geisha ( ) signifie littéralement une personne qui est dans les arts, l’artisanat et la performance.

Geisha et Maiko sont différentes à bien des égards.

Geisha a vu le jour dans les années 1800 lorsque la « maison du plaisir » a commencé à s’intéresser davantage au côté divertissement des affaires. Les premiers Geishas en 1700 étaient en fait mâle connu comme Taikomochi (太 鼓 持 ち) ou tambour porteur. Bien qu’ils n’utilisent pas tous le taiko ou la batterie, ils étaient connus pour raconter des blagues et des contes pour divertir les invités.

En 1750, une femme de Fukagawa s’identifie comme une geisha (même si le terme était utilisé par les hommes). Elle était une chanteuse habile qui peut jouer shamisen et ainsi, rendre geisha populaire à Fukagawa, Tokyo.

Au fur et à mesure que le nombre de geishas féminines augmentait, le nombre de taikomochi masculins diminuait. Plus de femmes ont préféré devenir geisha qui sont dans les arts au lieu de donner des faveurs sexuelles à leurs invités . Les geishas n’avaient pas le droit de vendre du sexe pour éviter la concurrence avec les Oirans.

 

COIFFURE

Credits to Patrick, owner of IG: @mykyotophoto for giving us permission to use the photo

Contrairement à la Maiko, les Geishas sont autorisés à porter une perruque appelée Katsura. Petit peigne est ajouté sur le dessus.

VÊTEMENTS

Le kimono que porte la geisha est généralement dominé par une couleur avec des dessins minimaux au fond. Cela symbolise que le Maiko a grandi à l’âge adulte, leur obi est court et habituellement en forme de boîte à leur dos.

MAQUILLAGE

Leur visage entier est recouvert de fond de teint blanc. Les sourcils sont noirs avec un soupçon de rouge. Les lèvres pleines seront peintes de rouge. Leur peau visible sera peinte en blanc, laissant une zone en forme de W dans sa nuque non peinte, laissant ainsi une image « masque » du maquillage. Les chaussures qu’ils utilisent s’appellent Geta ( ). C’est un sabot en bois semblable à une pantoufle mais avec une base en bois élevée. Parfois, Geisha peut également être vu portant un Zori ( ).

Être une geisha n’a pas de limite d’âge, mais une fois qu’ils se marient et ont une famille à eux, ils doivent renoncer à être une geisha.

 

TÂCHES D’UNE GEISHA

Si vous voulez voir une geisha se produire, vous devez réserver une maison de thé où ils sont affiliés. Les frais de réservation dépendent de la nourriture à servir, le nombre de clients et le nombre de geisha qui se produiront.

Geisha chantera des chansons traditionnelles et dansera pour les invités. Ils sont censés garder la compagnie des invités tout en servant le thé ou en jouant avec eux.

 

QU’EST-CE QU’OIRAN ?

Oiran vient de la phrase oira no tokoro no nesan qui se traduit par la jeune fille chez nous.

Oiran se réfère aux courtisanes de haut rang ou aux travailleurs du sexe au Japon pendant la période Edo. Le plus haut rang de oiran est appelé Tayū ( ).

Oiran est différent des prostituées régulières appelées yuujo (遊 女). Yuujo sont les filles qui s’assoient dans harimise (張 り 見 世). Harimise est un bordel pour les travailleurs du sexe où les filles sont assises derrière les barreaux pendant que les clients choisissent la fille qu’ils aiment. Oiran ne s’assoit pas dans harimise et à la place, oiran est celui qui choisit son client. Un oiran doit être bien éduqué, hautement formé à différentes compétences telles que le chado, la calligraphie, l’ikebana et le shamisen. Ils sont censés être bien versés et élégants.

Si un client est intéressé à voir un Oiran, il faut passer par une ochaya pour appeler son service. Avant que le client puisse recevoir le service d’un oiran, ils ont dû la voir 3 fois et cela peut être très coûteux. Lors de leur première rencontre, l’oiran s’assiéra loin du client. Elle ne parlera, ne mangera ni ne boira. Elle n’écoute que le client qui expose sa richesse à l’oiran.

Si le client passe à la troisième étape, alors le client doit apporter une baguette à l’oiran avec son nom gravé dessus et de l’argent appelé najimikin ( ) comme paiement au service de l’oiran. À partir de ce jour, le client n’est plus autorisé à voir d’autres prostituées.

 

COIFFURE

La coiffure d’Oiran est appelée date-hyougo. Trois grands noeuds placés sur le milieu, à gauche et à droite de la tête avec 6 à 8 épingles à cheveux attachées. Cela peut peser jusqu’à 10 kilos.

 

VÊTEMENTS

Oiran porte des couches de kimono qui est purement fait de soie et contrairement au kimono que les geishas portent, ils portent des couleurs fortes et audacieuses pour attirer les clients. Le tayû porterait 5 couches de kimono de soie et le poids total peut atteindre 20 kilos.

Oiran porte des chaussures Geta noires d’une hauteur de 20 cm ou plus. C’est pour s’assurer qu’elle se démarque de la foule. Aussi une des différences notables entre Geisha et Oiran est que Oiran n’utilise pas de chaussettes. Montrer un peu de peau est considéré comme sensuel.

 

MAQUILLAGE

Utilise un fond de teint blanc ainsi que des lèvres rouges et un soupçon de rouge sur les côtés de leurs paupières.

Au fur et à mesure que la popularité de Geisha augmente, la concurrence avec Oiran augmente aussi. Plus de gens choisissent de se prévaloir des services de Geisha car il est plus abordable pour les gens du commun et moins formelle. Lentement, le nombre d’Oirans a diminué tandis que Geisha est devenue plus forte et en 1958 la prostitution a été rendue illégale au Japon ce qui signifie Oiran ne peut plus effectuer leur service.

 

Sources:

http://thekyotoproject.org/english/the-long-journey-of-becoming-a-maiko/ 

https://mai-ko.com/maiko-blog/geisha/how-to-put-on-makeup-like-a-  maiko/

https://en.wikipedia.org/wiki/Oiran

https://www.tokyocreative.com/articles/68788-maiko-geiko-geiki-geisha-and-oiran-oh-my-whats-the-difference-between-them

Suivez @mykyotophoto sur Instagram en utilisant ce lien.