+81-43-400-2817

Système de santé au Japon | Motivist Japan

Il existe une assurance maladie universelle au Japon. Il s’agit de la NHI – National Health Insurance. La contribution dépend du revenu de chaque ménage, ainsi que de chaque préfecture. Pour s’inscrire, il faut se rendre à un bureau local (bureau municipal, bureau de quartier…). Consultez notre page sur l’assurance maladie pour les étudiants étrangers ici.

Health system in Japan

Grâce au NHI, les Japonais (et les résidents étrangers) doivent payer seulement 30% de leurs frais médicaux. En d’autres termes, l’État paie 70% des frais médicaux. Les aînés (les personnes de 70 ans ou) peuvent payer seulement 10 % (ce qui dépend aussi de leur revenu) tandis que les parents doivent payer 20 % pour leurs enfants. Cela comprend les soins dentaires, sauf pour des travaux particuliers. Certaines exemptions sont possibles pour les personnes qui se trouvent dans une situation difficile.

Il est possible de souscrire à des assurances privées supplémentaires. Les employés obtiennent ces assurances par l’intermédiaire de leur entreprise. Les employeurs paient environ la moitié des cotisations de leurs employés. Ces assurances couvrent chaque membre de leur famille. En cas de frais médicaux élevés, des franchises s’appliquent : au-delà de ce montant, la compagnie d’assurance couvre les frais. Cela protège les gens contre les difficultés financières comme cela peut se produire aux États-Unis, par exemple.

Les congés de maladie sont indemnisés pour des périodes allant jusqu’à 18 mois. Pendant cette période, les ambulanciers japonais assurés touchent les deux tiers de leur salaire. Des conditions particulières s’appliquent aux congés de plus de 18 mois.

japanese-ambulance

Les allocations et les conditions de maternité laissent encore beaucoup à désirer au Japon. Cependant, comme le Japon fait face à des problèmes démographiques, le gouvernement Abe s’est engagé à améliorer la situation. Aujourd’hui, les nouvelles mères reçoivent une prime de 420 000 yens. C’est censé couvrir les divers frais médicaux. Si les coûts réels dépassent ce montant, la mère devra payer la différence. Si les coûts sont inférieurs à 420 000 yens, elle recevra le solde. Les congés de maternité commencent 42 jours avant la date d’accouchement. Ils prennent fin 56 jours après la naissance.

Le système de santé au Japon est assez bon. Il est égal ou même supérieur à celui de la plupart des autres pays développés. C’est-à-dire qu’il est semblable aux systèmes des pays européens et plus « généreux » que le système américain. La qualité des soins est généralement considérée comme l’une des meilleures. En fait, l’espérance de vie au Japon est toujours parmi les plus élevées au monde, sinon la plus élevée. Et le taux de mortalité infantile est parmi les plus bas (pour voir une comparaison publiée par l’Organisation mondiale de la Santé, cliquez ici).